Des racines et des ailes… sur la frontière


Dernièrement ça a été un peu comme l’arroseur arrosé : ceux qui regardent la télé le savent, je travaille sur un sujet qui traitera de Llivia et de sa singularité historique, voire physique.

Et parce que je suis aussi un pur produit de cette frontière, j’ai redécouvert ce que je savais déjà, avec un autre regard. Se sont déroulées des histoires de bornes, de douaniers, de commandos, d’architectures militaires commandées à Vauban, de cochons, d’artistes surréalistes vivant à la plage, de places fortifiées et un peu des coteaux de Banyuls trouvés par les fauves. Même de Cerbère en l’hôtel emblématique du Rayon Vert et du berceau légendaire des Catalans…

Pour qui s’intéresse à un certain sens des choses, il est curieux et plaisant de savoir que les chemins des faiseurs d’images se croisent toujours, sinon convergent.

Pour qui veut le savoir, ça fait maintenant 8 ans que je n’ai pas de TV…(Message à mon percepteur)


Leave a comment


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.